News

Märchenerzähler aus der Bretagne !

... échos d'une contée en Allemagne : aperçus vidéo saisis lors de la 20ème édition du "Reichelsheimer Märchen und Sagentage", fin octobre 2015, festival durant lequel la belle cité du massif d'Odenwald (Land de Hesse) devient capitale des contes de fées et attire des milliers de visiteurs.
D'abord évoqués par un résumé traduit en allemand (bravo Céline !), dans le cadre des échanges entre Reichelsheim et Dol-de-Bretagne, les contes de tradition populaire que j'avais retenus évoquaient les origines :
- des eaux sur la Terre (tradition recueillie dans les environs de Dinan),
- des marées (collectes de Paul Sébillot et Théophile Briant),
- et des vents sur la Mer (d'après "Us et coutumes à bord des long-courriers", Armand Hayet).
Merci Patrick AMIOT pour la captation !
Les 3 séquences (les eaux sur terre : 2mn, les marées : 1mn, FIN et hommage : 2mn) sont visibles ici :
https://vimeo.com/album/3716245



Il était une fois... en Bretagne : contes, collectes et conteurs

Podcast de l’émission radiophonique « Sevenadurioù », réalisée en co-production avec l'association Bretagne Culture Diversité, et en partenariat avec le réseau « BHS-Radio Breizh / BHS – Brudañ ha Skignañ », l’association qui fédère les radios associatives en langue bretonne que sont Radio Kreiz Breizh, Radio Kerne, Arvorig FM, Radio Bro Gwened (dans ses studios à Pontivy).
Gant : Jean-Pierre Mathias, Henri Le Naou
Pennad-komz kaset da benn gant : Ar skipailhad, Christian Rivoalen
http://www.radiobreizh.bzh/bzh/episode.php?epid=17914



Contes et légendes d'Ille-et-Vilaine

"Jean-Pierre Mathias, qui cultive l’art de l’oralité depuis plus de trente ans, notamment dans le nord de ce qu'il appelle parfois "Extrême-Orient breton", vous offre ici un large panorama de contes ouvrant sur un monde où l’imaginaire est roi"

Au menu :
Illustrations originales de Camille Romanetto
Préface de Gigi Bigot
Eveil aux merveilles avec quelques Graines d'apprentissage.
Chacun des chapitres s'ouvre par une "Devine, devinaille !"

Partie 1- eAUX origines de "notre" univers.
L'Ille, la Vilaine, la Rance, le Couesnon.
La pluie et le beau temps.
Nos cités d'Ys, ... et de Langueur, et d'ailleurs !
Les eaux de Combourg et de Ville-Cartier.
Pourquoi la mer est salée ?
Les marées.
Le voleur "dans la lune" ? !
Astrologie lunatique des amours et des familles…
Le mariage du soleil et de la bergère.
Pierres pour trouver l'âme sœur.
Rock and roches qui roulent, trésors, et pierres vivantes.
La pierre de Tortifée.

Partie 2- Féeries bienveillantes et lutineries sorcières.
Squat féerique et désirables baigneuses à Guipry.
Elles ont investi dans la pierre (Montauban-de-Bretagne, La Roche-aux-Fées...)
La Fée des Houx.
"Fées semeuses", du grain au pain.
Le navire des fées.
Le Petit Mineur de la mine argentifère de Pont-Péan.
Voleurs d'enfants.
Accoucheuse requise et vivement punie.
Lutineries perturbantes.
Sorcelleries des menous d'oraïges.
L'archevêque magicien et le brouillard.
Messe de minuit à Rome, mais jusqu'à l'Élévation seulement !
La légende du garou.
Un petit garçon garou à Gennes-sur-Seiche.
Les (sept) croix de délivrance incertaine des garous.
Ne pas confondre Birette et la Bête de la Motte.
La bête de La Lohière ou La Piphardière de Loutehel.

Partie 3- À l'heure de l'Outre-Monde.
Messages codés... de cloches et de chats !
De vie à trépas...
Les lavandières de nuit.
La grand'mère morte de Lillemer.
L’Enterrement nocturne de Vitré.
L'Homme emborné.
Les Aventures d’une morte.
Dame Blanche à Chavagne.
On ne vole pas impunément les morts.
Les trois veaux d’or.
Le pendu qui a perdu sa cuisse.
Le sac de Pipette l'introduit au Paradis !
Arrivée en Paradis !
En attendant "la résurrection des morts".
Jacques Robert à la Porte du Paradis.

Partie 4- Amen, la religion avec humour !
Voir la figure du Bon Dieu.
Ah la vie de curé, autrefois !...
Dol a peut-être rêvé d'être une "cité de papes" ! ?...
Votre fille fera un pape !
Facéties de confessionnaux !
Odeur de sainteté.
Amand se fait sermonner par une furieuse paroissienne.
Antoine, intraitable portier du Paradis.
Conwoïon ressuscite un passeur, mais le rend muet.
Dénigé, statue vivante !
Denis eut la tête coupée à la bataille de St Aubin-du-Cormier.
Jean, portier du Paradis, berne trois violoneux !
Melaine, moderne télécommunicant !
Saint Court-en-Bruyère, Saint Tire-au-joug et Saint Bêlant.

Partie 5- Faibles-forts, GROS contre petits...
Les "autres"...
Sept Mainiaoux voyageaient.
L'âne de Balazé.
Le sermon du curé de Lécousse.
Réponses déroutantes !
Le seigneur de Betton et son vassal.
Le Tailleur et le Couvreur.
Jean Hébété se marie.
Jean Bête, devenu intelligent, instruit, et riche !
L'ogre et le petit Béret-Rouge.
La Faux du diable.
Saint Michel et le diable sautent du Mont-Dol.
Les deux Gargantua.
Jean l'Ours de Poligné.
Le conte de Merlin.

Partie 6- Animaleries, avec ou sans poils et plumes !
La pie, le corbeau, le rouge-gorge, et les sentences du Christ.
Moitié de coq.
Le Coq, la Poule, et le Chaperon Rouge.
Le merle blanc et le renard de Vert-Buisson.
Les loups, la Croix Robert, en Montfort-sur-Meu.
Lièvres extraordinaires, à Bréal-sous-Montfort, Guipel, et Rennes.
Les deux chiens qui s'étaient mangés tous deux.
Le crapaud qui se marie.
Légende du serpent à deux têtes de la Mare Saint-Coulban.

Partie 7-
D'autres merveilles pour éclairer le chemin (d'embûches...)
L'eau qui danse, la pomme qui chante, et l'oiseau qui dit tout.
Le diable ménétrier
De la merveilleuse origine des craquelins de Pleurtuit.
La Princesse aux pêches.
Sursuribond.
Les trois médecins.
La Petite Toute-Belle.
Les petits souliers rouges et le pigeon ramier.
Le mortel ennui de Mathurin.
Le chemin du Paradis.

Relevé des contes-types, selon la classification internationale Aarne et Thompson
Index des communes citées
Contes à priori accessibles aux enfants
Bibliographie, ressources
Hommage aux informatrices et informateurs !
De l'art de tendre l'oreille


Parution le 5 octobre 2012 aux éditions De Borée, 488 pages, 26,50 €
ISBN 2812906103, EAN 978-2812906107
http://www.deboree.com/A-102860-ille-et-vilaine-contes-et-legendes.aspx



C'est quoi un "conteur tradeur" ?

C'est vrai que dans notre époque du tout financier, "TRADer" peut donner à songer, mais le commerce du "conteux-TRADeux" (autre possible déclinaison du concept !) est davantage porteur d'échanges équilibrés et humains, de relations en rêves voyageurs, de merveilles et autres fictions qui font du bien et du lien.
C'est une formule avec laquelle je joue au moins depuis 2010 !... Résultat d'un jeu de mots qui, s'il interpelle, se veut également porteur de sens...
Car il TRADe le conteur TRADitionnel, certes pas tout à fait comme les TRADers de la finance.
Tous les conteurs ne TRADent pas, beaucoup préfèrent inventer de nouvelles fictions.
Moi j'aime la TRADition vivante. Pour moi les contes de TRADition orale restent encore trop méconnus, souvent réputés enfantins, poussiéreux, passéistes...
Nourri des rêves qui ont contribué à l'épanouissement des générations précédentes, je suis gourmand de cont'redits, tellement ils ont encore à nous donner... quitte à les épicer de modernités et autres actualités, donnant une soudaine proximité... à ces vénérables intemporels ! ! !
Passeur d'histoires, "J'ai des merveilles à vous dire !", aussi je clame : "TRADons, tradons, exprimons que nous venons du "TRADere" latin !" Voici 2 pages vous donneront à le comprendre autrement : http://fr.wiktionary.org/wiki/trado#la
http://fr.wiktionary.org/wiki/tradition



Laissez-vous en conter !

... comme récemment à Bâzouges-la-Pérouse, au coeur d'un riche patrimoine bâti, propice à l'imaginaire
... comme prochainement encore à Bâzouges-la-Pérouse, cette fois en forêt de Villecartier, occasion d'évoquer les mystérieux "Quartiers de ville et autres légendes de la forêt"...
http://www.contes-et-merveilles.com/agenda.php



Pays de Vitré. Fête de la Bouèze : Jean-Pierre Mathias conte la Haute-Bretagne

(extraits d'un reportage par Ouest-France)
Chapeau vissé sur la tête, bâton de marcheur à la main et sac sur le dos : Jean-Pierre Mathias raconte des histoires, parfois en randonnant comme ce samedi. Il est l’un des conteurs qui participent à la fête de la Bouèze à Montautour, près de Vitré. Le pas alerte et le contact facile, il a entraîné environ 200 personnes sur ses pas.
« Je ne suis pas un magnétophone ». « Je conte parce que j’aime bien les gens et parce que j’ai eu l’occasion de voir des gens raconter avant moi. Et aussi parce que j’aime bien les merveilles. » Ces histoires, il les puise dans « des livres », tout en y ajoutant sa touche personnelle. « Je ne suis pas un magnétophone », lance-t-il, volontiers rieur.
http://www.ouest-france.fr/pays-de-vitre-fete-de-la-boueze-jean-pierre-conte-la-haute-bretagne-3459217



Tradeur !

A l'occasion de YAOUANK 2013, Rennes Métropole a sorti un numéro "spécial cultures bretonnes"... 2 pages m'y font honneur (ah, dommage quand même pour le titre : moi je ne me dis pas "trader" mais "tradeUr" !...)


Nouvelles vidéos en ligne !

... et de trois 3 !
1- "Merveilleuse origine des craquelins"... une fantaisie qui va bien pour la période de Noël !... bonus : les contacts de 5 fabricants situés à Hirel, Plesder, Pleudihen-Sur-Rance, Plumaudan, Saint Malo
2- "Les ânes de Rigourden" / Rigourdaine : plaisante légende locale, entre Saint-Suliac et Plouër-sur-Rance (figure en place d'honneur dans mes prestations spectacles "Âne que veux-tu ?")
3- "Souffles Voyageurs, contes & chants diphoniques" : duo Jean-Pierre Mathias & Mona Couasnon
https://vimeo.com/user4727747/videos



Le conte breton retrouve ses lettres de noblesse

Un article bien documenté, avec interview vidéo en relation avec mes "Contes et légendes d'Ille-et-Vilaine", à découvrir sur le site de terristoires, par ici :
http://www.terristoires.info/culture/le-conte-breton-retrouve-ses-lettres-de-noblesse-1178.html



conférences agrémentées de contes

Je donne des conférences agrémentées de contes, à l'instar de la prestation (café de l'Histoire, Musée de Bretagne, Rennes) évoquée dans le reportage diffusé lors du 19/20 de France3-Bretagne du 9 janvier 2013
En complément, voici une autre présentation vidéo des "Contes & légendes d'Ille-et-Vilaine" : http://www.terristoires.info/culture/le-conte-breton-retrouve-ses-lettres-de-noblesse-1178.html
Je suis également "visible" en vidéos par ici : https://www.youtube.com/user/contesetmerveilles/videos
https://vimeo.com/54512140#at=0



CONTOUW : interview en gallo

CONTOUW - Jhe se interviouve en galo durant 9mn de temps o dés jiënes qi pouss és etud au lycéill Henri Avril de Lamballe. Présentation dans un article du Télégramme : http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/rostrenen-loudeac/lamballe/lamballe/henri-avril-quand-le-gallo-et-la-tele-font-bon-menage-09-05-2013-2096248.php
Au fil de l'interview, si vous manquez de temps, vous pouvez choisir les 9mn de mon intervention en positionnant votre curseur à partir de 14'26"
http://mjctv.hautetfort.com/archive/2013/05/08/prechons-galo.html



Contes de Perrault... à la mode de haute Bretagne

Réunion d'un beau public pour la dernière des soirées de contes au manoir de Belle-Noë en Dol-de-Bretagne : une cinquantaine de personnes pour se faire une idée par quelques exemples de "à quoi ça peut ressembler des contes de Perrault selon la tradition orale en haute Bretagne"...

Les contes faisaient écho :
- au petit Chaperon Rouge, notamment avec le dict de la petite poule, façon Pleine-Fougères (Paul Lebois),
- le petit Poucet, re-baptisé "le petit béret béret rouge" comme à Pipriac,
- Barbe Bleue prenant des rougeurs, façon Marie Lainé, de Pleine-Fougères, et de la vigueur, façon Mme Boisramé de Bréal-sous-Montfort,
- le Chat Botté et son ami le Marquis de Carabar à qui il offre effrontément une extraordinaire promotion, façon Joseph André, de Trébry,
- avec même un cas d'antériorité aux contes du célèbre Charles : une variante "locale" de son Grisélidis, à savoir "Le lai du Frêne" de Marie De France, mettant en scène un seigneur et l'archevêque de Dol du 12ème siècle, et une femme obéissante aux ordres de son mari, jusqu'à se résigner à n'être plus épouse, et préparer de ses mains le lit même où doit entrer celle qui la remplace... Pour une meilleure connaissance de cette nouvelle de Perrault, RDV par là :
http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Contes_de_ma_m%C3%A8re_l%E2%80%99Oye_avant_Perrault/La_Marquise_de_Salusses_ou_la_Patience_de_Griselidis



interview de Paul ROLLAND sur zenithfm

Pour tout savoir concernant les "Contes au bord de l'eau" au Boël, les "balades en baie des légendes" Mont-Saint-Michel, et autres échanges passionnés... avec quelques aperçus de contes au fil du dialogue !
http://www.zenithfm.fr/Contes-au-bord-de-l-eau-au-Boel-avec-Jean-Pierre-Mathias-Voir-dates_a5260.html



Collégiens conteurs

Dans le cadre d'un projet pluridisciplinaire baptisé « Patrimoine », deux classes de sixième du collège de Beaumont ont travaillé sur le conte. Lundi 6 février 2012, pendant 1 h 30, les élèves ont proposé une interprétation d'un conte de leur choix. Leur public : d'autres collégiens, des parents, des écoliers de Henri-Matisse, et aussi de l'IEM la Clarté.
Jean-Jacques Boidron, coordinateur de l'équipe de professeurs concernés, souligne « que les collégiens s'étaient approprié des contes de la tradition orale locale, un travail de mémorisation par l'écoute et le regard, puis d'imprégnation par le geste et la voix ».
En atelier théâtre, mais également avec quelques maîtres du genre, Albert Poulain et le conteur professionnel Jean-Pierre Mathias, les élèves ont mené « un travail d'orature ». Ils ont appris à construire un schéma narratif, à gérer l'interaction avec leur public et à le captiver par la voix, le geste, le regard et le rythme de leur expression.
Parmi les spectateurs conquis de cette séquence, Albert Poulain. Le grand conteur local a remarqué parmi les élèves qui ont pris la parole « quelques jeunes conteurs qui ont de belles dispositions, et sûrement parmi ceux-ci, des élèves qu'on ne remarque pas dans les autres matières ».


Ce n'est pas moi qui le dis !... Puisque vous le dites !

Petite chronique évolutive, florilège des bons retours par courriels d'auditeurs enchantés... nouvelle forme de "livre d'or" en quelque sorte !

Veillée contes d'"in-certain TEMPS", Dol-de-Bretagne, 16 juillet 2012
Pierre : Je suis bon public et très mauvais critique !
J'aime beaucoup t'écouter, te regarder t'amuser et nous amuser.
Tu as un génie particulier, qui t'es propre et qui est très précieux.
Je n'ai nulle envie de polluer une si belle eau par des critiques…
Je suis amateur de photos et quand je vois à quoi aboutissent les critiques… à des photos artificielles et sans intérêt à mes yeux !
Alors : que ceux et celles qui osent suivre leur inspiration nous offrent un regard original, décalé, surprenant, enrichissant…
L'inspiration vient de l'intérieur et est propre à chacun, à chacun aussi d'entretenir sa propre source.
Bonne journée et merci pour cette très agréable soirée.

Veillée autour de l'école d'antan, Boisgervilly, 15 juin 2012
Muriel : Encore merci pour ce moment agréable passé avec vous ! J'ai des retours ce matin : emballés !!! vous avez une fois de plus conquis le public !
Je fais passer vos dates et votre lien à mes collègues bibliothécaires.
J'ai bien noté vos propositions d'animation "enfants conteurs" avec les écoles, j'y réfléchis avec les instits, je trouve que c'est intéressant comme initiative.

Re: traversee contée du 20/08/2011
Marilena : Je viens de rentrer chez moi en Suisse et je découvre les photos. En tout cas, j'ai fait la pub pour votre formule contée, j'ai trouvé cela absolument fantastique même si mon appareil photo y a laissé la peau...

Balade contée, Les jeUdis des contes au Boël, Pont-Réan, 25 août 2011
Philippe : Bravo et encore merci pour cette superbe balade contée, tu sais je passe assez souvent en VTT dans ce secteur depuis chez moi, la boucle fait 50 km, sans hallage, mais par les sentiers et je peux te dire que mon passage au Boel n'aura plus le même goût après cette sortie... !
Tu nous bien fait rêver, tu as le sens du rythme, des retenues, du jeu et de l'énergie de ton personnage, "la gouaille" et la Goule comme on dit, non ? l'humour, la détente, le sourire et la gravité, l'aisance et le regard... c'est bien aussi quand tu chantes à l'avant du groupe, ta voix occupe l'espace traversé... à Bientôt

Veillée "La mer et les marins", Manoir de Belle-Noe, Dol-de-Bretagne, 25 juillet 2011
François : Encore un grand merci pour cette délicieuse soirée, tellement enivrante. A très bientôt, avec les loups...

Duo "Rimes et Châtiments", Les jeUdis des contes au Boël, Pont-Réan, 14 juillet 2011
Françoise : Le spectacle d'hier était très bien, quelle mémoire formidable vous avez et votre facilité à enchaîner les séquences est fantastique. A bientôt

Après la traversée du 2 juin 2011
Caroline : Inoubliable cette journée : le Mt St Michel sous tous ses angles, le rocher de Tombelaine, et nos 2 guides passionnants, passionnés... indélébile
Pascale : MERCI a tous... Ca c'est du dépaysement... Au travers l'histoire et les légendes de la baie expliquées de manière si passionnante...
Patrick : Je confirme. Une journée magnifique. Le soleil, les différents monts (St Michel, Tombelaine, Dol),
- le guide "officiel" (Jean-Yves) qui a su nous faire découvrir faune, flore et histoire du mont St Michel,
- et le conteur hors-pair (Jean-Pierre) qui nous a émerveillés par ses histoires, toutes vraies, géants, chevaux, vaches ailées, fées et tous les autres. Un véritable émerveillement des yeux et des sens. Ces deux là font vraiment la paire !!!
La puce a encore des étoiles dans les yeux.

Avant la traversée contée du 28 mai 2011
Jacqueline : Je connais bien Jean Pierre Mathias et j'ai fait cette rando c'est super "vaut le détour"
Anne : Super sortie faite il y a deux ans, je recommande... surtout les histoires des "rats porteurs et autres rongeurs"
Aurore : J'ai adoré aussi cette sortie... J'avais particulièrement aimé le contraste entre les explications scientifiques et historiques de Jean-Yves QUEMENER et le côté "légendes loufoques" de Jean-Pierre MATHIAS... "Moi je vais vous dire la vraie vérité" !!! Du pur bonheur !

Musique, chants et contes en crêperie, Hédé, 14 avril 2011
Mireille : Je profite de ce courriel pour te remercier de l'excellente soirée que tu nous a fait passée il y a peu à Hédé. Je te suis gré de t'être adapté à nos "parigots" et d'avoir "oublié" pour une soirée le gallo. Nous avons tous énormément apprécié ce moment de joie et de convivialité.
Je t'embrasse et espère pouvoir faire une traversée de la Baie cet été.

Veillée voisinage contes à domicile, La Mézière, 19 mars 2011
Damien : Je tenais à te remercier de nous avoir fait l'honneur de venir à notre soirée conte samedi dernier. Ta façon de conter a été très appréciée.

Veillée-cabaret, "ballade celtique", Chantepie, 12 février 2011
Dani : Merci pour cette soirée. Un fabuleux conteur et une harpiste enchanteresse.... Mes petits loulous et moi allons faire de "beaux" rêves.
Ster : J'ai eu des échanges en mail privé avec plusieurs personnes qui étaient hier soir dont une grande partie ont répondu en faisant part de leur ravissement ! Belle continuation et à bientôt !
Loïc : la harpe et les contes, ça fonctionne bien. Tu pourras lui dire que j'ai aimé et que je n'avais pas conscience que la harpe pouvait avoir un jeu aussi puissant. On pense habituellement douceur, fluidité, style aquatique...alors que l'étendue des registres m'a surpris.

Visite guidée selon le "Point de vue" d'un conteur au Musée de Bretagne, Rennes, Les Champs Libres, 18 janvier 2011
Mireille : Merci encore pour votre agréable et sympathique prestation d'hier soir au Musée de Bretagne.
Jicky : Merci J. Pierre pour ce délicieux moment au musée de bretagne. Même ma soeur (qui connaît exclusivement la basse bretagne) était ravie. A très bientôt.

"contes de l'Extrême-Orient Breton", dans le cadre des "Contes et Mer Veillent", Mission Bretonne, Paris, 8 janvier 2011
Martine : bravo tu étais en super forme ce soir! nous avons bien apprécié.
Alain : Le public était vraiment heureux et est reparti avec des rêves pleins la tête. Merci encore pour ce bel après-midi. Nous avons vraiment passé un moment merveilleux, hors du temps. Il y avait, à mon sens, une formidable écoute, mais pas une écoute passive. D’après les réactions que j'ai entendues, le public s'est laissé complètement transporter par tes histoires. Il a voyagé avec toi. Nous sommes restés assez longtemps au bar et une bonne heure après ton départ certains n’étaient pas encore revenus sur terre. Il y avait certainement encore un peu de poussière de lune sur leurs épaules ! [...]
MAZOET : Superbe fin d'après-midi. Nous avons beaucoup ri, le conteur avait beaucoup de talent et d'humour. Je recommande ces sorties contes à tous (mais pas forcement aux jeunes enfants,LOL) beau voyage dans l'Imaginaire... [...]
Lyliom : [...] j'ai été comblé par les contes débridés
Elizabeth : pour moi aussi, c'est toujours de la joie ! j'ai passé vraiment un très bon moment ! je vais relire le livre.... !
Françoise : c'était très bien cette séance bretonne-orientale ! j'apprécie beaucoup ces contes et ta façon de les faire revivre
Louise : Tu étais plus qu'en super forme, je me suis régalée.

Joseph : J'ai vu dans O.F. de lundi les 2 reportages concernant le "célèbre conteur Jean-Pierre Mathias". 2 articles avec 2 photos, effectivement il faut vraiment être célèbre pour décrocher çà à Fougères ! [...] On n'a pas idée non plus par un temps pareil de "s'abobe à ecoute un comedien qui bat de la goulle dans les rues de Fougeres" !!! (balade patrimoine détournée, en haute ville de Fougères, 26 décembre 2010)

Annie : Merci pour les beaux contes de cet après-midi. Les enfants ont aimé et moi aussi ! Aurore trouve que tu as un très grand sourire quand on t'applaudit, je lui ai dit que l'on sourit toujours quand on est applaudi parce que cela est agréable "oui, m'a-t-elle répondu, mais le monsieur il a un sourire encore plus grand"
Et bien Joyeux Noël à toi, conteur au très grand sourire et à bientôt ! (contée sur les arbres de... Noël, 2010)

Marilyn : je n'ai pas l'habitude des soirées contées et je crois que je vais y prendre goût. Tu vas me revoir pour sur ! Merci pour ces belles histoires de pays, charruées des temps lointains. (veillée d'automne en bibliothèque, 2010)

Cécile : je ne t'ai pas assez félicité dimanche, c'était juste formidable, tu as un sens de l'à propos peu commun (Nuits contées de Bretagne, St-Aubin-du-Cormier, 2010)

Françoise : tu m'as ben fait rigoler les quelques minutes que j'ai passées devant ton Ordin@teuRàContes... et ça fait du bien de rigoler ! (Bordées de Cancale, 2010)

Marie-Annick : j’ai beaucoup apprécié la rando contée. Ta voix est très audible, claire et le parler gallo très chouette ! ((festival Passeurs d'Histoires, Baden, Morbihan, 2010)

Emmanuelle : J'ai assisté samedi soir, à Pancé, à la première représentation du spectacle "Rimes et Châtiment". Il s'agit d'un spectacle de chants et de contes traditionnels à propos de la justice et de ses travers (il dure 1h30 environ, très légèrement théâtralisé). C'est un duo : Gaël Rolland, chanteur et Jean-Pierre Mathias, conteur ; ils ont construit le spectacle ensemble mais toutes les pièces en sont traditionnelles. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ; je trouve la représentation équilibrée (notamment entre conte et chanson). (2010)

D'autres messages (pour les fans !) dans la compile sur mon blog :
http://contes-et-merveilles.over-blog.com/article-ce-n-est-pas-moi-qui-le-dis-puisque-vous-le-dites-63705125.html



"Rois Mages & Grand Nouvel An"

Poursuivant la quête qui me conduit à déployer peu à peu mes "Clins d'oeil mythologiques au fil des cycles calendaires" pour des contées harmonisées aux cohérences saisonnières,
et, à la faveur de ma sélection pour la "journée professionnelle, Rendez-vous conte" à CHINY (sud Belgique, près de Charleville-Mézières et du Luxembourg) en janvier 2008,
j'ai peaufiné un spectacle, intitulé :
"Rois Mages & Grand Nouvel An"
Il s'appuie sur quelques thèmes majeurs de la période:
Rappel du "Cul de l'an": 12 jours à l'envers entre Noël et les Rois, Janus à 2 visages pleure/rit ... hésitations.
Le 6 janvier, l'Épiphanie : “apparition” de la lumière… solaire ! Le monde souterrain s'est fermé, les morts, le passé gîtent dans le sombre. La terre appartient aux vivants, au présent, à l'avenir.
La visite des Rois Mages engage l'avenir avec leurs cadeaux pour le nouveau temps : inversion des pouvoirs qui clôt la période du temps à l'envers, un enfant nouveau-né (un nouveau temps, une nouvelle année) devient "Roi" ...

"Contes choisis" pour illustrer ces temps "forts de sens":
- 12 jours à l'envers : => "dit" de la poule et du Chaperon Rouge (un enfant rompt avec la dépression)
- Le 6 janvier, l'Épiphanie : => les princesses dansantes de la nuit (délivrance de la fatalité nocturne)
- Un enfant nouveau-né devient "Roi" : => enfant évêque à Dol, et le conte du Pape (le sésame des "3 langages")
- Cadeaux Royaux : => la galette "du" Roi (conte de La Belle Moute ...!)

Précisions sur l'à-propos des contes retenus :
"Dit" de la poule et du Chaperon Rouge.
Ce conte de type "double" nous donne à vivre dans un premier temps un contexte où tout va à vau-l'eau, ... jusqu'à ce qu'un enfant arrête ce processus, ébauche un renouveau.
Il s'agit en effet d'un conte "double", mêlant, selon la classification internationale, le type AaTh N° 2022 "randonnées" avec le type AaTh N° 0333 "le petit chaperon rouge". Je l'ai recomposé à partir :
d'une part d'une version recueillie "double" à Gosné (35140 Ille-et-Vilaine) en 1878 par Paul SEBILLOT, près de Constant JOULAUD, publié dans "Littérature Orale de Haute-Bretagne" en 1880 (rééd. Maisonneuve & Larose 1967, page 232)
d'autre part d'une version du type AaTh N° 2022, publiée en 1968 par Paul LEBOIS dans un roman du terroir de Pleine-Fougères (35610 Ille-et-Vilaine, Baie du Mont-Saint-Michel) : "Les trois amoureuses de Villeclaire", éd. L'Amitié par le Livre, pages 59 et 318.

"Les princesses dansantes de la nuit".
Imaginons qu'il s'agisse de la même jeune fille, dans un autre contexte et encore confrontée à une fatalité dont elle n'a finalement pas pu se défaire totalement, prisonnière des mystères de la nuit... il faudra qu'un héros réussisse à rompre l'ensorcellement.
Ce conte de type AaTh N° 0306 "les souliers usés à la danse" a été publié en 1950 par Paul DELARUE dans ses "Contes du Nivernais et du Morvan", page 1. Il l'avait recueilli auprès de François GAGNEPAIN, alors sous-directeur honoraire du Muséum d'Histoire Naturelle, né en 1866, et ayant lui-même entendu le conte de sa mère paysanne illettrée de Raveau (58400 Nièvre).

Poursuivons notre quête avec un héros masculin. Si Dol-en-Bretagne connut un enfant de choeur devenu évêque, un conte nous donne à connaître une formation-initiation apte à conduire un héros jusqu'au trône ... papal : le sésame des "3 langages", ou "le conte du Pape".
Ce conte de type AaTh N° 0671 (& 0517) "les trois langages" a été publié en fin 2007 par Jean-Louis LE CRAVER dans "Contes Populaires de Haute-Bretagne", page 187, à partir du "manuscrit HAVARD". Celui-ci avait motivé des conteuses à peine lettrées à écrire elles-mêmes leurs contes, en particulier Virginie DESGRANGES, fille de cabaretier de Saint-Georges-De-Gréhaigne (35610 Ille-et-Vilaine, Baie du Mont-Saint-Michel), seulement âgée de 13 ans en 1881.

Consécration royale. Partageons enfin la galette "du" Roi, confirmant qu'un nouveau soleil, un nouveau règne est là. En effet, au-delà des apparences encore contraires, des épreuves nous confirmeront sa légitimité à passer l'anneau d'or ... et plus encore : avec "La Belle Moute" !
J'ai connu ce conte auprès de Marie & Pierre ORAIN en 1999, à Campbon (44750 Loire-Atlantique), il relève du type AaTh N° 0402 "la chatte blanche".


conteur professionnel

Conteur au sein de l'association contes et merveilles, Jean-Pierre Mathias nous raconte son désir de partager les histoires merveilleuses de nos ancêtre.
Portrait en podcast écoutable par ici :
http://www.radiolaser.fr/Jean-Pierre-Mathias-conteur-professionnel-de-Haute-Bretagne_a3982.html



Jean-Pierre Mathias conte sa personnalité

"Amateur de "cont' redit" depuis 1979, fort de 30 années de pratique amateur, ayant mûri, arrondi mes contes, c'est donc nourri de la maturité de mes 50 années de vie que je me lance dans ma carrière professionnelle."
Interview par Sylvain Delfau sur Radio Laser. (Ne plus tenir compte des dates, elles correspondent à l'automne 2010).
Podcast en écoute par ici :
http://www.radiolaser.fr/Jean-Pierre-Mathias-conte-sa-personnalite_a751.html



distingo entre "orature" et "parole ordinaire"

le distingo entre "orature" et "parole ordinaire ou aliénante" est important pour le conteur. La confusion est totale en ce domaine
http://contes-et-merveilles.over-blog.com/article-orature-plutot-que-litterature-orale-41944937.html



Rimes et châtiments
Contes et complaintes issus de la tradition populaire

Ce spectacle original de contes et chansons traditionnels vous propose de manière joviale un regard sur la justice, des origines à nos jours.
Une occasion de rapprocher le conte ancien (sous toutes ses formes) des grandes complaintes criminelles qui ont été longtemps un support de l’information judiciaire.

Entre le péché originel et le jugement dernier, tout y passe : procès d’animaux au Moyen-Âge, erreur judiciaire, « meilleur ouvrier de France » pour "La Jégado", notre serial killeuse bretonne...
Occasion unique et inespérée de toucher d’un doigt accusateur les histoires des veillées anciennes et les chansons d’un boulevard du crime aujourd’hui disparu.
Chaque page de vie et de mort est historiée par des chansons anciennes populaires : chansonnette ou complainte.
Les chants collectés ne sont ni modifiés ni expurgés. Ils sont donc le reflet cru, réel, et cruel des chants anciens.
Le résultat humoristique en est une réflexion sur l’idée de justice, et, en rien, un procès de la machine judiciaire.

Rimes et châtiment réunit deux chanteurs–conteurs de Haute-Bretagne... qui content et chantent ensemble au hasard de nombreuses occasions prévues ou impromptues, depuis dix ans !
"Histoire du crime" et "crimes de l’histoire" passent ici à la moulinette de nos deux épris de justice.
Ces deux personnages du chant et du conte, bien connus, mettent aujourd'hui en commun leurs répertoires traditionnels.
Ce n'est pas "crimes et châtiment", ou "crime et châtiment", quoique !
document à télécharger



courte vidéo de présentation de votre conteur

présentation rapide du conteur haut Breton qui répète à l'envi son leitmotiv : "J'ai des merveilles à vous dire !"
http://www.youtube.com/watch?v=9C1eMS3pxoM&NR=1



c'est quoi l' "Ordin@teuRàconte" ?

Je suis le concepteur et "driver" de cet "outil naturel" pour les contextes aléatoires et autres "déambulations" : fêtes populaires, animations de rues, forums des associations, comices agricoles, ...
L'expérience a prouvé son efficacité : la curiosité qu'il provoque constitue le moyen infaillible qui me donne l'occasion de démarrer la contée devant un minimum de "public fixé", lequel s'accroit au fil du conte, à moins que ce ne soit une chanson qui fut mise en voix, voire une devinaille ! ...

Mon "Ordin@teuRàconte" consiste essentiellement en un vieux tableau d'enfant à 3 pattes sur lequel il est écrit en grand "Ordin@teuRàconte" !...
et qui est doté de 2 poches, dont une dans laquelle les curieux/ses (et il n'en manque pas !) vont piocher une petite fiche au hasard, sur laquelle est notamment inscrit le titre d'un conte, ou d'une blague, ou une devinette, ou une chansonnette, ... Il suffit que je pré-sélectionne des "dits" en relation avec la thématique de l'événement, et le tour est joué : quand quelq'un/e extrait une fiche "ça me déclenche la parole et je conte !" (j'en ai quelques heures en réserve !) ...
http://www.contes-et-merveilles.com/prestations/contextes/ordinteuraconte



Fin-Finaod, une version du conte "fin voleur"...

... dit en gallo (l'autre langue de Bretagne) par des enfants de La Gacilly, des qeniaos de La Gacilhéy, en 2007. Les qeniaos ont raserë le conte-la cé une bonefame de Qhelneu : http://plumfm.podcast.stalig.net/emicionsolagarsalhe/Audio%20files/ecole_galo_lagacilhey2.mp3
Enregistrement d'une émission de radio Plumfm réalisée dans le cadre d'un programme en partenariat avec la DDEC du Morbihan et l'association Dihun. Ce projet a abouti sur un CD [une aney pour se rachaler] auquel ont participé un douzaine d'écoles du département.
Pour podcaster les autres enregistrements faits avec les enfants : http://plumfm.podcast.stalig.net/emicionsolagarsalhe/emicionsolagarsalhe.xml
Plumfm est présent sur les petits et grands évenements culturels : http://www.plumfm.net
Le galo dan le p'tit-post : http://www.plumfm.net/index.php?option=com_content&task=view&id=75&Itemid=1
http://plumfm.podcast.stalig.net/emicionsolagarsalhe/Audio%20files/ecole_galo_lagacilhey2.mp3



Qui veut faire l’ange, fait la bête !

« Qui veut faire l’ange, fait la bête ! », De la gwerz bretonne de Yann Girin à la légende hagiographique et au mythe…, Patrick Malrieu
Un périple sur 3 continents et 4 millénaires !
En quête des origines d’une gwerz bretonne recueillie dans le Léon à la fin du XIXe et au début du XXe siècle et issue d’une feuille volante imprimée à Quimper en 1799, Patrick Malrieu en retrouve des versions d’abord dans toute l’Europe médiévale (Catalogne, France, Angleterre, Flandre, Allemagne, Suisse, Italie…), puis en Palestine au VIe siècle et dans le monde islamique où se développent deux formes différentes qu’on retrouve du Maghreb à la Turquie, la Perse et jusqu’en Tanzanie, en langue swahili ! Enfin, l’histoire s’avère trouver ses racines dans les mythologies tant hébraïque et islamique que mazdéenne en Iran et védique en Inde.
Occasion également de montrer que la Bretagne n’est pas ce microcosme à l’écart des influences extérieures et que, en matière de tradition et de culture, l’important n’est pas l’origine d’un chant, ni son auteur, lettré ou pas, mais bien l’appropriation qui en est faite par chaque culture dont les croyances, la sensibilité et l’esthétique particulière permettront de faire renaître, à chaque réinterprétation, une expression originale et unique.
Prix : 25 euros
Commande chez l’auteur : patrick.malrieu@wanadoo.fr
« Qui veut faire l’ange, fait la bête ! », De la gwerz bretonne de Yann Girin à la légende hagiographique et au mythe…, Patrick Malrieu, éditions Tir – Centre de recherche bretonne et celtique – Rennes 2, 144 pages avec de nombreuses illustrations quadri


très belle soirée pas comme prévue !

très belle soirée "pas comme prévue" dans le square Charles Dullin à Rennes, ce vendredi 13 aout 2010 : très peu de monde pour cause de chassés-croisés multiples, et pour autant des échanges de vraies paroles, et de contes en sus, entre conteu/se/r/s de L'A.P.C.-La Filois, adultes et enfants du square... une soirée qui fait chaud au coeur des humains humanisés en cette soirée de temps maussade ! ! !


Conteur de rue

Auriez-vous jamais imaginé qu'un conteur puisse dire autant de contes en plein-air dans le cadre d'un marché de Noël ?... Moi-même je m'en étonne !... et je n'ai de cesse de me féliciter des possibilités de mon Ordin@teuRàConte, dont j'ai tant plaisir à me faire le "haut-parleur" : http://www.contes-et-merveilles.com/faq.php
Donc, ce dimanche 21 décembre 2008, pour la première édition du "Marché de Noël" à Montfort-sur-Meu, j'ai connu ce grand bonheur de partager des contes avec les publics les plus variés, de tous âges, de tous milieux sociaux, "bretons" et "hors venus", connaisseurs et découvreurs ébahis, ...
Vous connaissiez les "chanteurs de rue", eh bien je suis pour ma part un heureux "conteur de rue" ! Fatiguant, et tellement gratifiant : j'aime ce genre de "performance" !
Voici le relevé des 19 contes, 8 chants et complaintes (dont l'incontournable "chanson de "la cane" : obligatoire dans l'ex "Montfort-la-cane"... dont peu d'habitants connaissent cet élément majeur de leur "patrimoine culturel immatériel" !) ; et aussi 3 devinailles, 2 comptines, 2 virelangues, 1 "note d'avant-deux", et 6 autres "dicts", récits, ritournelles et croyances diverses, partagés au cours de celle belle journée en plein-air :
L'arbre aux fruits et légumes, d'après "Plume d'Aigle Flottante"
Comment la grenouille a perdu ses fesses, du même
Le coq et le renard, récit transmis par François DUINE
La mauvaise bique, du même
Les princesses dansantes de la nuit (les souliers usés à la danse), d'après Paul DELARUE et François GAGNEPAIN
La Belle Moute, conte reçu de Marie et Pierre ORAIN, de Campbon (44)
La petite sardine (le pêcheur et sa femme), d'après Fernand GUERIFF, à la mode du Pays de Guérande
Conte du Pape (les trois langages), selon Virginie DESGRANGES, de Saint-Georges-de-Gréhaigne (35)
La petite Toute Belle (Blanche Neige), recueilli par Paul SEBILLOT à Médréac (35)
Moitié de coq, version de Pays de Dol, due à Henry De KERBEUZEC, alias François DUINE
La faux du diable, d'après la transmission qu'en fit Mr GUILLOU, instituteur de Hédé, à Adolphe ORAIN
Berlicochet et ses "échanges avantageux"... jusqu'à ce que ses excès lui valent une belle correction !
La queue ou la conclusion, une facétie sur les prêtres que je dois à Marie-Josèphe DELANOË, de Baguer-Morvan (35)
Vaches Volantes, une belle menterie que Paul SEBILLOT reçut de Isidore POULAIN, de Pluduno (22)
La Cathédrale de Dol... j'ë l'ë tourjou vue ma !, selon la formule rapportée par mon père
Chasse triple : 7 pigeons, 1 lièvre, et quantité de poissons et anguilles, une menterie du Marais de Dol
"Dit" de La Poule et du chaperon rouge, à la mode de Pleine-Fougères (35)
J'ë l'hikiè, Dieu m'l'a fait, orémus je n'l'e pu : virelangue pour passer le hoquet, entendue de Mr Aristide JAGU, de Plerguer
A la claire fontaine, chanson populaire traditionnelle, apprise avec les "jeunes retraités" de Sougéal dans les années 80
Invocation à St Mathurin, croyance transcrite par François DUINE
La Pierre Branlante du Mont-Louvier allait boire au ruisseau, une croyance de Noël rapportée par Paul SEBILLOT
Court épi de blé sauvé en haut du chaume pour les pauvres, récit étiologique dû à Lucie GUILLAUME
Herbe d'or, d'après Gwenc'hlan LE SCOUEZEC
L'herbe égarante, croyances collectée par Albert POULAIN
Les fruits du pêcher, devinaille transmise par François DUINE
Haut père, dure mère, mais que la fille est douce et goûteuse... autre devinaille transmise par le même
J'ai la peau fine comme une hermine, mais prenez garde, encore une devinaille transmise par François DUINE
Celle qui aime la Nature, récit étiologique sur l'origine des papillons & des arc-en-ciel, conté par Plume d'Aigle Flottante
La mer créée sans le pivert, récit étiologique selon Lucie de V. H.
Le "doigt de l'ange" sous le nez
Une échelle toute déroulonnée, virelangue entendue de ma grand-mère
Derrière chez ma tante il y a un jardin, une chanson "cumulative" que je dois à Auguste LABBE, de Sougeal (par l'intermédiaire de Vincent MOREL)
M'y promenant dessus l'herbette, une des nombreuses et belles complaintes entendue de Jeanne GORE / SORIN, de Sougeal
M'y promenant dans mon jardin, une autre, recueillie par Pierrick CORDONNIER et Frofro près de Mélanie HOUEDRY
Ah ah tu sortiras biquette biquiète... de ce chou-là, à la manière de Jeannette SORIN
De tous côtés que je m'y tourne, une belle complainte que je reçus en 1979 d'Aline FOLIGNE, de Mont-Dol / Baguer-Morvan
Je vais vous dire une chanson, c'est... la CANE, "la" complainte de "Montfort-la-cane"
Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille... sans commentaires !
Mettez du fin dans les râtiaw, une "note d'avant-deux
A cheval mon maître sur son p'tit bidet, comptine complice
Mon père m'a donné un mari... tout d'travers, chanson amusante reçue aussi d'Aline FOLIGNE
http://www.contes-et-merveilles.com/faq.php



ADJURATION A SAINT YVES

En complément des récits rapportés par Anatole LE BRAZ, dans "La Légende de la mort", t. I, (1899), rééd. Terre de Brume 1997, p. 201..., 207..., 214...
François DUINE rapporte quelques informations concernant :
le pays de Tréguier à la fin du 19ème siècle, voire au début du 20ème
le diocèse de Saint-Malo au XIIè siècle
Voir ce lien :
http://www.contes-et-merveilles.com/contes/francois-duine/sains-populaires



La légende d'Aubert

... telle que Clairvie l'a retenue et transcrite pour "Le Petit Dourdanais", après que je l'ai transmise - sur site, au Mont-Saint-Michel - à elle et ses camarades de classe (C.E. & C.M.), lors d'une sortie pédagogique de fin d'année scolaire, mêlant découverte d'un territoire et contes & légendes.
C'est l'histoire d'un évêque qui s'appelait Aubert. Comme toutes les nuits, Aubert dormait bien. Mais une nuit il fait un rêve bizarre, c'était St Michel qui disait de construire une abbaye sur le mont, mais Aubert ne voulait pas. Une autre nuit Aubert a fait le même rêve mais là St Michel lui a fait un trou dans le crane !
Donc Aubert va construire l'abbaye. Il doit enlever tous les menhirs. Mais il y a un gros menhir qu'il n'arrive pas à enlever, il va chercher tous les gens du village, mais il n'y arrivent toujours pas. Mais une nuit un autre garçon qui s'appelait Bain a fait un autre rêve. Bain va chercher ses 12 garçons, le dernier garçon était un bébé. Donc Bain a pris ses 11 garçons pour enlever aussi tous les menhirs du Mont St Michel, mais ils n'arrivent toujours pas. Aubert ne voit que 11 garçons donc il demande à Bain de chercher le bébé... Bain pose le bébé sur le menhir, et quand le bébé a posé son pied, le menhir s'est cassé en mille morceaux et Aubert a pu construire l'abbaye.
Un travail préparatoire précédait cette belle journée, marquée par l'approche du site, la visite du village et de l'abbaye...
La sortie (avec l'école de Dourdain, Ille-et-Vilaine, 35450) a eu lieu le 25 juin 2009 ; "Le Petit Dourdanais" a reçu le prix des écoliers 2009 des journaux scolaires de Bretagne :
http://espaceeducatif.ac-rennes.fr/jahia/Jahia/lang/fr/pid/16886



Souvenirs et observations de l’abbé François Duine

C'est le titre de l'ouvrage que l'abbé Bernard Heudré vient de faire paraître aux éditions P.U.R., Collection : Mémoire commune, avec la collaboration d'André Dufief.
En voici la présentation:
« Collaborer à la préparation de générations moins hallucinées et moins saisissables aux puissances de mensonge. » L’abbé François Duine (1870-1924) écrit en 1916 ses Souvenirs, au ton peu habituel dans le clergé d’alors. Historien des origines chrétiennes de la Bretagne, premier biographe de Lamennais, il est témoin des bouleversements engendrés par la séparation de l’Église et de l’État. Aumônier des lycées de Rennes, il a pris la mesure de la sécularisation et de la déchristianisation, aspirant à la révision du modèle pastoral.

A cette adresse : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2235
on trouve le sommaire :
Préface de Bernard Heudré
* Mes hérédités
* L'affaire de l'Oratoire
* L'institution Saint-Martin
* L'Oratoire Saint-Lô Juilly
* Lasso succus amarus
* Le diocèse de Rennes
* Le vicariat de Guipel
* Louis Tiercelin
* Anatole Le Braz
* Le vicariat de Vitré
* L'aumônerie du lycée
* Monseigneur Duchesne
* L'abbé Turmel
* Noël 1916
* Rennes

Sous l'onglet "Documents", on pourra télécharger :
les 18 pages de préface de l'abbé Heudré
la table des matières détaillée
la 4e de couverture

Par ailleurs, pour un survol de ses activités de folkloriste, c'est par là !
http://www.contes-et-merveilles.com/contes/francois-duine



Emile Souvestre, collecteur de contes

- Pour recueillir les contes populaires
- Le roi des conteurs
Deux extraits de propos d'Émile SOUVESTRE, extraits de "Les récits de la muse populaire, choisis et préfacés par Fernand GUERIFF", éd. Laffitte reprints, Marseille, 1982 (réimpression de l'édition de Paris, 1849-1852, "Extrait de la revue des Deux Mondes").
A lire à cette adresse :
http://www.contes-et-merveilles.com/contes/sources-variees/emile-souvestre



France, une anthologie des musiques traditionnelles

Un coffret de 10 CD, panorama de toutes les cultures qui composent la France : valse, polka, bourrée, avant-deux, rigaudon, biguine, blues, occitan, breton, gallo, flamand, provençal, berrichon, créole, cajun... Près de 300 enregistrements singuliers, étonnants et captivants, de chansons, musiques, danses, et de langues de culture populaire, réalisés sur le terrain entre 1900 et 2009. Dix disques conçus "écoutables comme des albums studio".
C'est la première fois qu'un tel aperçu est présenté, un véritable événement. Témoignages en or, ces 10 petites galettes mettent une fois encore en évidence la valeur trop méprisée de la mémoire sonore et de l’oralité en France.
Les CD peuvent être achetés en coffret ou à l’unité. CD1 : Bretagne, CD2 : France de l’Ouest, CD3 : Auvergne et Limousin, CD4 : Centre France, CD5 : Sud-Ouest, CD6 : Méditerranée, CD7 : Alpes + Nord et Est, CD8 : Corse, CD9 : France d’Outre-Mer, CD10 : Français d’Amérique.
Présentation par Guillaume VEILLET + extraits sonores dans l'émission de France Culture, produite par Hélène Hazéra, "Chanson boum" :
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10975.xml
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10975-22.11.2009-ITEMA_20205061-0.mp3
Production Frémeaux & Associés :
http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=128&flypage=shop.flypage&product_id=1149&option=com_virtuemart



La biche et le roi des saumons

article paru dans ouest-france, éd. Morlaix, 16 novembre 2009

Captiver l'auditoire est un don naturel chez Yann-Fañch Kemener et Jean-Pierre Mathias, sans doute inné.

Le duo Yann-Fañch Kemener et Jean-Pierre Mathias était sans doute ...un des meilleurs moments de la Charrette aux merveilles, festival qui s'est achevé dimanche. Le premier donne a capella des gwerzioù vibrantes dont il a le secret ou chante en français sur le bourdon de son harmonium. Le second raconte une histoire qu'il a vécue un jour de promenade dans la vallée ensorcelée, en guise de « biscuit d'introduction ».

Puis c'est une conversation à deux voix qu'entend le public de la Renaissance, transformée samedi en salle de cabaret. Les mélodies de Yann-Fañch Kemener, douces ou envoûtantes, illustrent les contes de Bretagne ou d'Irlande dans lesquels Jean-Pierre Mathias plonge la tête la première, au point de s'y perdre parfois en emmenant le public avec lui.

Conte ou réalité, il mêle habilement les deux. Non loin de là, dans les lacs, sous la terre ou dans les cieux, les biches parlent, les chasseurs se transforment en Col-vert, les vieilles « qui savent » se prennent pour Pégase et les saumons font des bulles plus belles que dans n'importe quel dessin animé.


Les océans viennent d’ailleurs

C'est ce qu'annonce un article de Sciences-et-Avenir.com, relayé par tempsreel.nouvelobs.com
Extraits : "Selon F. Albarède toute l’eau de notre planète est d’origine extraterrestre. Elle provient d’astéroïdes glacés projetés par la gravité des planètes géantes dans notre direction entre 80 et 130 millions d'années après la formation du système solaire. Pénétrant dans le manteau par la surface, l'eau aurait alors ramolli la Terre et réduit la tension à laquelle les matériaux se brisent. Un évènement à l’origine de la tectonique des plaques et de l'émergence des continents, conditions probablement nécessaires à l'apparition de la vie.
Un phénomène identique se serait également produit sur Mars et Vénus mais Mars s'est asséchée avant que l'eau n'arrive à pénétrer en profondeur et, en ce qui concerne Vénus, personne ne sait quelles étaient les conditions avant le violent remodelage de sa surface, il y a 800 millions d'années, par un volcanisme intense."
illustration : Fannie BRICE

... Le plus étonnant, c'est que "la tradition populaire s'en souvient" !
Lisez plutôt ce qu'a rapporté LUCIE DE V. H., dans R.T.P. (Revue des Traditions Populaires), t. 16-1901, page 420 : "Aux environs de Dinan, on raconte que lorsque le déluge fut terminé, la terre devint si sèche qu'il n'y avait plus une seule goutte d'eau ; alors Dieu ordonna à tous les oiseaux de se rendre au Paradis, pour y prendre chacun une goutte de rosée sur les arbres qui y croissent, et de venir déposer cette goutte dans un endroit qu'il leur indiqua. Tous obéirent, et en quelques minutes la mer fut créée ; seul le pivert refusa son concours, et en punition, le Seigneur lui déclara qu'il ne boirait que lorsque la pluie tomberait sur la terre. Voilà pourquoi, lorsque la soif le dévore, et que ses cris appellent la pluie, on le voit frapper du bec les troncs d'arbres, où il espère trouver la goutte d'eau qu'il n'a pas voulu aller chercher en Paradis."
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/espace/20091029.OBS6131/les_oceans_viennent_dailleurs.html



Grimm enfin retraduit !... 1ère édition intégrale commentée en français

Jacob et Wilhelm Grimm, Contes pour les entants et la maison, Édités et traduits par Natacha Rimasson-Fertin, chez José Corti, Collection Merveilleux, n°40

Voici la première édition intégrale commentée en français de l’ensemble des 201 contes des frères Grimm auxquels sont joints les 28 textes qu’ils ont supprimés dans la dernière mouture de leur recueil, et 10 légendes pour les enfants.
Natacha Rimasson-Fertin a voulu se démarquer de ses illustres devanciers (Armel Guerne et Marthe Robert notamment) en choisissant une traduction très proche du texte original, dans le souci de faire goûter au lecteur la spécificité du style des frères Grimm.
Les lecteurs français n'avaient pas accès à une édition critique, c'est chose faite : chaque conte est suivi d’un commentaire alerte mais précis –le nom des conteurs ou des informateurs, le contexte de la composition, les éventuels remaniements-. Ces commentaires font également une large place aux notes que les frères ont eux-mêmes établies dès la deuxième édition et montrent combien ce célèbre recueil a évolué au fil du temps.
Les spécialistes retrouveront évidemment la classification internationale des contes ainsi que d’éventuelles remarques sur des variantes d’autres pays. Indépendamment de la postface, l’appareil critique comprend une traduction des préfaces successives des Grimm qui posent des questions essentielles sur le genre du conte, notamment sur son rapport au mythe et à la légende. Un index fouillé permettra au lecteur de circuler dans ce vaste ensemble.
De nombreuses illustrations, commentées en fin d’ouvrage, ponctuent le recueil. Interview accordée par Natacha Rimasson-Fertin à la revue La Grande Oreille, à cette adresse :
http://www.jose-corti.fr/titresmerveilleux/grimm-interviewNatacha.html



J'ai des merveilles à vous dire !

Bonjour,
Voici des extraits tirés "au hasard" dans diverses pages de mon site internet... plus "riche" que vous ne l'aviez peut-être imaginé !

- Très plein de sa personne bourgeoise [...] par sa plume, il a servi la Bretagne. Il l'a bien servie
- avant d'avoir du pain sur la planche, il fut un temps où des fées l'apportaient sur la table de tel dolmen
- quand quelq'un/e extrait une fiche "ça me déclenche la parole et je conte !"
- si l'enfant redressait sa tête, c'était signe de vie ; s'il la laissait retomber, c'était une réponse de mort.
- Les Anglais voulaient prendre Rennes. Ils avaient creusé un souterrain qui aboutissait à l'église de Saint-Melaine.
- Le Plessix-Balisson est une petite enclave de la commune de Ploubalay (arr. de Dinan) qui s'administre toute seule
- Histoire de revenant - C'était pendant le mois de mai

Saurez-vous retrouver ces documents ? Ils sont très accessibles, par exemple en utilisant le moteur de recherche interne, disponible ici :
http://www.contes-et-merveilles.com/moteur.php



Pratiques actuelles du conte en Bretagne, la renaissance du dire

Sous ce titre, j'ai commis un article dans le cadre d'un dossier spécial de la revue "Musique Bretonne" N° 209, juillet-aout 2008 (promue par Dastum, cette revue relate l'actualité du patrimoine oral de Bretagne)...
Voici un petit aperçu des thèmes évoqués au long de ce rapide survol qui permet de se faire une idée de la nouvelle dynamique créée autour des “arts de la parole”, au sein de laquelle cohabitent diverses approches et esthétiques :
Il se faufile confidentiellement au domicile
Il retrouve aussi les voies de la convivialité
Il s'affiche en festivals et autres "scènes"
Des artistes et autres inventeurs le présentent sous des formes inédites
Un réel public populaire se passionne à l'occasion pour les blagues et histoires drôles
De nombreuses associations s'y consacrent, elles foisonnent !
Tout cela passe par des conteuses et des conteurs... très divers
Des courants de pensée, différentes orientations esthétiques s'expriment, mais se confrontent peu, voire s'ignorent...

Un dossier de près de 20 pages, auxquel ont également contribué
Nicole BELMONT : Le conte de transmission orale, "Bien dire, tout de rang"
Vincent MOREL : Contes populaires, les collectes en Bretagne, hier et aujourd'hui...
Henri LE NAOU : Conteur de tradition, un rôle à jouer dans la transmission
Jean-François PICAUT : Faire étudier des contes de tradition orale, une expérience en classe de sixième
Pierre LAFFORGUE : L'atelier conte thérapeutique, le travail soignant autour de la narration de contes traditionnels

Plus d'hésitation, lisez !
Abonnement, renseignements...
Musique Bretonne, Editions Dastum, 16 rue de la santé, 35000 Rennes
Tel 02 99 30 91 00
Fax 02 99 30 91 11
www.dastum.net



Animation d'un atelier contes adultes, suites

4ème RDV
Carine a redonné "la sorcière du placard à balai"... histoire extraite des "Contes de la rue Broca", de Pierre Gripari ; publiés tout d'abord aux éditions de la Table Ronde, en 1967, puis réédités chez Grasset-Jeunesse, ces contes ont enchanté plusieurs générations de parents autant que d'enfants !
Ce conte me fait penser aux récits grivois de type N° 0853 selon le classement international Aarne et Thompson "la princesse et le rustre qui a réponse à tout" ; j'en connais 3 attestations dans la tradition populaire.
A moins qu'il s'agisse du type N° 0851 selon le classement international Aa & Th "la princesse qui ne sait pas résoudre l'énigme" ; j'en ai repéré 2 versions.
Dans cette série des contes où "le héros obtient la main de la princesse", il y a aussi le conte type N° A & T 0850 "les marques de naissance de la princesse"
Nous avons largement échangé sur les façons de conter : plus ou moins de mouvements, déplacements, etc...
La prochaine fois Estelle redira le conte de "l'homme qui trouve un grain de riz", en le personnalisant davantage comme s'il s'agissait d'une histoire qu'elle aurait vécue !
Michelle a clos la soirée avec une version en gallo de son cru de la fable de La Fontaine : "le corbeau et le renard" ... et, même celles qui ne connaissent pas cette langue cousine du français ont compris, du moins l'essentiel !

5ème RDV
Pour introduire ce dernier RDV avant les fêtes, j'ai conté le récit irlandais de "l'homme qui ne connaissait pas d'histoire" ; on le trouve dans "le cercle des menteurs", t. 1, de J. Cl. Carrière ; et aussi sur internet... Un conte qui se prête bien pour démarrer une contée ; je me le suis approprié récemment, à l'occasion de mon nouveau spectacle "Ballade celtique", donné en lien avec la harpiste Florence JAMAIN, pour une veillée du Comité de Jumelage Rennes-Cork (Irlande) http://contes-et-merveilles.over-blog.com/categorie-10636635.html
Michelle le dit : "je suis très contente d'avoir appris plusieurs contes à la faveur des rendez-vous réguliers que m'occasionne l'atelier à bretelles !"
Entre autres magies, j'ai signalé le parallèle de "soin traditionnel" rapporté par Albert POULAIN, consistant à soigner une méningite en prenant "un pigeon, on lui fend la poitrine et l'on fait battre son cœur sur le front. Cela a été fait bien des fois à Piperia" (fait rapporté en note à propos du conte "le coffre et la colombe", de type AT 0554 "Les animaux reconnaissants", in "Contes et légendes de haute Bretagne", Ouest.France-éd.1999, page 131).
Pas plus tard que l'avant veille de Noël, cette pratique m'a été rappelée (sans que je demande rien !) par une ancienne personne d'Argentré-du-Plessis, à qui j'avais dit ce conte ...
Michelle nous a dit "la fille de l'hiver", d'après la version de Jean-Claude BRAY, qu'elle a lue dans "les plus beaux contes des conteurs", chez Syros Jeunesse. Pour info, ce récit appartient à la tradition populaire, il a notamment été recueilli en Limousin, et publié dès le 19ème siècle par Emile Henry CARNOY, dans ses "Contes français", mais sous ce titre : "Le petit garçon de neige" ; l'ouvrage d'Henri CARNOY, numérisé, est achetable pour 8€ sur ce site : http://www.arbredor.com/
Elle a fixé le récit "en voyant les images et les scènes" au fur et à mesure qu'elle l'a lu... et re-lu !
À ce sujet, voici quelques extraits de "L'art du conte en dix leçons", sous la direction du Collectif Littorale, Québec, Ed. PLANETE REBELLE, Collection REGARDS, 2007.
p.53 : être capable de tracer les grandes lignes du récit, la structure du conte, les éléments qui sont importants et ceux qui le sont moins. On fait ce travail au moyen d'un pictogramme, un résumé visuel. Les jeunes dessinent sur une grille les épisodes principaux du conte, à l'aide de pictogrammes très simples qui servent surtout d'aide-mémoire. Et ce faisant, les jeunes apprennent à analyser la structure du récit, les motifs, les répétitions. Ce travail est l'un des plus importants du projet. Si le jeune maîtrise la structure du récit, il sera ensuite capable de conter l'histoire à sa façon, sans perdre la logique et l'intelligence profonde du conte. Nombreux sont les conteurs -jeunes et moins jeunes- qui, en improvisant et en créant leurs propres versions d'un conte, le déforment, défont la structure du récit, et qui, de ce fait, perdent la grâce, l'équilibre, l'harmonie narrative du conte. J'insiste donc pour que les jeunes comprennent vraiment la structure de leur conte, les personnages et les problèmes qui sont posés, et les épisodes essentiels qui mènent au dénouement. S'ils désirent ensuite les changer, ils le font en toute connaissance de cause, sans risquer de perdre la logique du récit.
L'autre étape consiste à raconter le conte, à répétition, à l'aide du pictogramme et non du texte ; ainsi les jeunes apprennent à se libérer du texte écrit et à recréer l'histoire dans un langage propice à l'oralité, plus direct, plus immédiat.


Animation d'un atelier contes adultes

Quelques échos de ma première expérience d'animation d'un atelier contes adultes, à raison d'un RDV le jeudi soir, "normalement" tous les 15 jours (5 séances d'octobre à décembre 2008) : l'atelier à bretelles, dans le cadre de l'association rennaise "A.P.C.-La Filois".

1er RDV
Après les présentations, échanges sur les attentes des unes et des autres, j'ai transmis un conte, et chacune est repartie avec un, voire plusieurs textes que j'avais imprimés... au cas où elles seraient en manque de répertoire !
A part moi, le groupe est constitué exclusivement de femmes ; cependant il se pourrait qu'un homme nous rejoigne en janvier 2009 !

2ème RDV
Et hop : elles ont "conté sans bretelles" !
Ce fut un bonheur pour elles d'abord, et partagé bien sûr par les autres membres du deuxième atelier de cet automne : bravo à Estelle et Michelle qui nous ont donné 5 contes superbes, entre
les démêlés de Nasredin à qui on avait "volé son âne"
le ciel au commencement du commencement, selon un conte étiologique africain
où les enfants trouvent les réponses à leurs questions à l'égard de leurs parents, facétie !
le gâteau goûté par le vieux grand-père, touchante histoire de Jacques SALOME
le bûcheron et sa femme sotte, facétie attestée en Pays d'Auge
Pour ma part j'ai livré le dernier conte que j'ai intégré : "la fille squelette et le tambourin magique", un récit recueilli près des Eskimaux par Maurice Métayer avant 1940 ; voir ses "Contes de mon igloo", paru dans la collection Livre de poche "Jeunesse".
Nous avons noté divers autres RDV possibles entre nos séances : veillées contées de Bretagne, festival des Estourniales à Liffré, veillées mensuelles ici et là, ...
Nous avons échangé sur divers aspects : typologie, symbolique.
Nous avons commencé une bibliographie.
J'ai emprunté à la bibliothèque : "Le cercle des menteurs", de Jean-Claude CARRIERE ; il était temps que je rencontre cette somme, alors que le tome 2 arrive !
Une de mes surprises c'est que les participantes, quoique motivées, ne soient pas toujours assidues, pour toutes sortes de raisons, professionnelles, familiales, etc...

3ème RDV
Pour Michelle, les histoires de Nasredine (et leurs chutes !) c'est une magnifique découverte, grâce à cet atelier... lui ouvrant plein de perspectives ! J'en donne quelques repères sur mon blog à cette adresse : http://contes-et-merveilles.over-blog.com/article-24354926.html
Brigitte exprime comment elle est intriguée des liens entre la lune et la mer, les marées... J'évoque la "série" de contes étiologiques que j'ai eu l'occasion d'intégrer.
Rachel s'interroge sur "comment démarrer" (et aussi comment "finir" !), choix de formulation, façon de s'y prendre... Pour se faire une idée de "comment on s'y prenait autrefois", du moins selon Per-Jakez HELIAS pour le Pays Bigouden, ce lien de la B.N.F. : http://expositions.bnf.fr/contes/cles/helias.htm
Et puis voilà qu'elle "démarre" un conte étiologique qui lui est venu à l'esprit au sujet des marées : Bakouli [ou Bacouli ?] , ou comment l'obtention de grains de haricots oblige des villageois à migrer 2 fois de suite, jusqu' au-delà de la forêt profonde, dans une clairière où il plante 2 des 3 haricots qui lui restent ; un daemon provoque un déluge pour éliminer tous les méchants villageois, et Bacouli s'en sort avec son 3ème grain de haricot qui lui donne un arbre-refuge...
Sylvie s'est également "lancée" avec le merveilleux conte africain de Nioupacatala et la belle Soyané demandée en mariage par le beau Massilo du village voisin, les transformations magiques de la belle en pigeon, leur mariage...
Nous échangeons quant à la posture à adopter : debout ou assis ? Et les regards ?
Pour aller beaucoup plus loin sur ces questions, Je suggère la lecture de "Conter, un art ? : Propos sur l'art du conteur 1990-1995", 160 pages, de Michel HINDENOCH, Editions Tapages de conteurs (1 juin 2002), rééd. (1 avril 2007) "Les éditions du jardin des mots" http://www.lessinguliers.fr/CONTER-UN-ART.html
Cette fois encore Estelle nous a donné 2 contes :
l'homme qui trouve un grain de riz (genre "la soupe au caillou) ; voir GAUSSEL Alain, "Le grain de riz", éd. Syros Jeunesse, 2006, Collection "Paroles de conteurs", 31 pages. Le soir du 31 décembre, un jeune homme très pauvre, qui n'a rien à manger, trouve un grain de riz coincé dans le tiroir de sa vieille table en bois... Un conte drôle et tendre sur le partage et la solidarité.
plouf ... et la rumeur s'affole ! (relève du conte type AT 2033 "la fin du monde")
Quant à Michelle c'est par un conte du 24 décembre expliquant la création des craquelins (de Pleurtuit) [par l'enfant Jésus permettant le mariage de Maryvonnette avec Maryvon] qu'elle nous a enchantés !


Musiques au Pays de DOL de Bretagne

Le pays de Dol a su conserver une culture traditionnelle bretonne d'une étonnante vitalité. Les chanteurs, conteurs et musiciens sont nombreux à la perpétuer ou à s'en inspirer librement. Cet album, qui les réunit pour la première fois, est révélateur de la richesse et de la diversité de son expression.

Bagad An Hanternoz : Kas ha Barh
Bilikenn : Marie si tu t'maries
Jean-Pierre Mathias : Derrière chez nous
Kelenner : Valse de l'Antrichet
Les Couéfes : Bonhomme donne-moi ta fille
Filip Montade : Avant-deux de St-Broladre
Bébert Huchait et les Vilaines Bêtes : De tout comme en ville
Lydwen : La promise
Men'ez Dol : Suite de Jaunousse
Panik Celtic : No the chearing no for you
Pao Bran : Kost er c'hoat
Quartetenl'Air : Suite de ridées
Samuel Carré Françoise Perrin : Dialogue de Plouha à Paimpol
Samuel Carré Kevin Colas : Les Noces de KerlivioKerlivio

Quelques précisions sur la chanson que j'interprête.
Par la magie d'une prise (de son) "à voix nue" un matin de printemps 2007, cette chanson a la même fraîcheur fragile que celle qui vit dans ma mémoire auditive. Sous l'empreinte de mes prédécesseurs, je ré-actualise ainsi la tradition chantée que je tiens notamment d'Aline FOLIGNE.
Aline a vécu très simplement entre le Mont-Dol où elle naquit, et Baguer-Morvan où elle passa l'essentiel de son existence d'agricultrice et de mère de famille modeste. A la faveur de la retraite et des rassemblements des "clubs" des environs -voire lors de rassemblements départementaux-, elle connut une relative célébrité locale par l'interprétation de plusieurs chansons vivantes en sa mémoire.
Elle avait 80 ans lorsque j'eus le bonheur de la rencontrer pour "collecter" sa mémoire en septembre 1979.
Voici le texte de la complainte.

Derrière chez nous il y'a t'un capitaine
Que tous les jours il me parlait d'amour
Il me disait : "Ah la belle je vous aime }
J'espère un jour accomplir vos amours" } bis

Mais quand il eut les amours de la belle :
"Sans contredit la belle, il faut partir
Ne comptez plus sur moi, belle Angèle }
Il faut servir le grand roi Le-ou-ouis" } bis

La jeun' fill' prend cinq cent francs à son père
Va t'à Paris se faire faire un habit
Elle s'habilla en habit militaire }
Mont' à cheval comme un brave général } bis

S'en va t'au poste y trouver son amant
Elle lui a dit : "mets ton sabre à la main"
S'ent' sont battus, l'amant et la maîtresse, }
Elle tout d'abord mit son amant à mort } bis

Vous jeunes gens qui allez voir les filles
N'allez point voir celles que vous n'aimez pas
Oui croyez-moi : laissez les filles tranquille }
De s'y râiller l'on s'y trouve a-attrapé } bis

Production KERIG : www.kerig.com
http://www.musiqueaupays.com/



VEILLÉES "Chez Léone" à Bovel, Conteurs et chanteurs de Haute-Bretagne
2 CD 42 titres et 1 livret de 80 pages

Une sélection parmi plus de 300 heures d'enregistrement de quelques 4000 chansons et 250 contes par plus de 400 interprètes différents, de toutes générations... au cours de 60 veillées "chants et contes", 8 assemblées de sélection pour la Bogue d'or, 3 éditions des "24 heures du chant", 10 "cabarets" de la Fête du Chant... de 1999 à 2008. Durée totale des 2 CD : 145 mn et 15 s !

CD 1
1. C'est à Bovel... / Allume, allume ! (Cécile Bourré, Laurence Barre, Albert Poulain)
2. Série de dizaines à la marche (Marie Tessier)
3. C'est une fille mineure bien jeune (Louis Bemier)
4. C'est à Bovel que nous allons (Martin Heuzé)
5. Le perroquet du curé (Élise Denier) 3'49
6. Le meunier et le diable (René Denier) 4'09
7. Le matin quand je bois de l'eau (Pierre-Jean Salaün)
8. Mon bel aimant si tu t'engages (Albert Poulain)
9. Le hérisson et la bogue de châtaigne (Daniel Robert) 6'38
10. Voici le joli mois d'avril (Jean Burban)
11. C'est la petite Rosalie qu'a perdu son aimant (Rozenn Salmon)
12. Le poulain de Chedoué (Marie-Thérèse Prioul) 3'18
13. À Paris y a-t-une barbière (Marc Clérivet)
14. Le curé, sa bonne et son jardinier (Léa Aubin) 1 '55
15. Saint Michel et le diable : la faux et le four (Eugénie Duval) 5'18
16. Vous jeunes gens qui désirez m'entendre (Agnès Simon)
17. Le Picourra, la Puputte et le Coucou (Jacky Sourdrille) 3'45
18. Rossignolet qui au bois chante (Yannick Gargam)
19. Les deux mendiants (André Thierry) 9'19
20. Le jour que je suis né (Robert Bouthillier)
21. Série de devinailles (Leone Bernier, Marie-Thérèse Prioul) 1'14
Durée totale : 72'30
CD 2
1. Mon père m'a mariée (Vincent Morel)
2. Le bêta plus malin que tout le monde (Albert Poulain) 9'03
3. Parodie de litanies (Élise Denier et Marie Tessier)
4. C'est un garçon et une fille (Marie-Geneviève Rano)
5. De bon matin je me suis levé (Charles Quimbert)
6. Le partage de la Terre par le Bon Dieu (Alain Burban) 2'15
7. Derrière chez nous y a un jardin (Hélène Jardin)
8. À Paris y a-t-une danse (Jean Urvoy)
9. Les cantonniers de Bains-sur-Oust (Alain Le Nay, dit Calixe) 1'22
10. C'est une jeune fille de Saint-Malo-de-l'Isle (Francis Geffroy)
11. Rossi, rossi, rossignolet (Louis Niol)
12. L'avoine du curé (Pascal Renaudin) 1'56
13. M'y promenant de sur l'herbette (Stéphane Roger)
14. Écoutez chansonnette (Gaël Rolland)
15. La charretée de fumier versée (Raymond Even) 2'01
16. Rossignolet du bois, rossignolet sauvage (André Drumel)
17. Maman me dit souvent marie-toi ma fille (Irène Drumel)
18. Les deux voleurs de noix (Armel Texier) 2'42
19. L'élection du pape (Jean-Pierre Mathias) 13'03
20. Par un beau soir (Denise Delanée)
21. J'allons dire bonsoir et pis m'en aller (Michel Tessier)
Durée totale : 72'45

Livret de 80 pages
Présentation du contexte et de l'historique, les veillées mensuelles, la fête du chant, une interview de Léone, et 42 articles présentant chaque séquence (contexte, biographie, textes des chansons, résumé des contes, références dans les catalogues Coirault et/ou Laforte pour les chansons, Aarne-Thompson ou autres pour les contes, et de superbes photos d'ambiance !

Les 16 contes :
Le perroquet du curé (Élise Denier) 3'49 (genre "la huée aux tondus" !)
Le meunier et le diable (René Denier) 4'09 (type Aarne-Thompson série 1030 à 1059 "contrats ou paris entre l'homme et le diable, ou "ogre stupide")
Le hérisson et la bogue de châtaigne (Daniel Robert) 6'38 (type étiologique, nourri de la riche imagination de Daniel !)
Le poulain de Chedoué (Marie-Thérèse Prioul) 3'18 (genre croyance légendaire "animal fantastique")
Le curé, sa bonne et son jardinier (Léa Aubin) 1 '55 (type Aarne-Thompson série 1725-1849 "facéties sur les prêtres ou les ordres religieux")
Saint Michel et le diable : la faux et le four (Eugénie Duval) 5'18 (type Aarne-Thompson série 1030 à 1059 "contrats ou paris entre l'homme et le diable, ou "ogre stupide")
Le Picourra, la Puputte et le Coucou (Jacky Sourdrille) 3'45 (type étiologique expliquant l'arrivée du coucou chez nous)
Les deux mendiants (André Thierry) 9'19 (type Aarne-Thompson N° 0613 "les deux voyageurs, ou vérité et fausseté")
Série de devinailles (Leone Bernier, Marie-Thérèse Prioul) 1'14
Le bêta plus malin que tout le monde (Albert Poulain) 9'03 (type Aarne-Thompson série 1525-1639 "the clever man")
Le partage de la Terre par le Bon Dieu (Alain Burban) 2'15 (l'attribution de la Bretagne aux Bretons malgré la mauvaise humeur de saint Pierre)
Les cantonniers de Bains-sur-Oust (Alain Le Nay, dit Calixe) 1'22 (type Aarne-Thompson série 1850-1874 "menteries")
L'avoine du curé (Pascal Renaudin) 1'56 (type Aarne-Thompson série 1525 à 1539 "les hommes avisés / rusés")
La charretée de fumier versée (Raymond Even) 2'01 (type Aarne-Thompson série 1200 à 1349 "histoires idiotes, d'idiots, stupides, ...")
Les deux voleurs de noix (Armel Texier) 2'42 (type Aarne-Thompson série 1775-1799 "Parson and Sexton")
L'élection du pape (Jean-Pierre Mathias) 13'03 (type Aarne-Thompson N° 0671 "les trois langages")

Réf. EPL 012 – 20 €
http://www.epille.com/



Conteur, un film de Jean-Charles HUITOREL, durée : 52'
Diffusion régionale sur France 3 Ouest: samedi 20 octobre 2007 à 16H15

Une promenade au pays du conte
en compagnie de Eugénie Duval, Albert Poulain, Patrick Ewen, Alain Le Goff...
"Après avoir mis son tablier neuf pour conter, elle se mettait dos à la cheminée...
Elle croisait les mains pour s'empêcher de faire des gestes, pour n'avoir que la parole et la goule..." Albert Poulain
Cette pratique orale et populaire, qu'est le conte, existe depuis bien longtemps. Un public fidèle assiste à toutes ces manifestations et participe de plus en plus nombreux aux veillées et aux soirées, randonnées contées, et autres "veillées de pays".
Dans ce film, Jean-Charles HUITOREL a donné la parole à des conteurs, de vrais personnages, truculents et sensibles, d'où émane une grande authenticité. Eugénie Duval de Mézières-sur-Couesnon, Albert Poulain de Pipriac, Patrick Ewen de Plounéour-Ménez et Alain Le Goff de Guidel. Sans oublier, Jean-Marie Le Scraigne, Achille Grimaud, Les "Becs Verseurs", Marie "Chiff'mine", Jean-Pierre Mathias, et bien d'autres... Quand on les écoute, on ne sait jamais trop où se situe la limite entre le quotidien et le fantastique, entre le réel et l'imaginaire.
A travers ces rencontres, le réalisateur nous propose une promenade au pays du conte. Un pays traversé de fortes individualités mais où chaque conteur se retrouve face à un public, avec sa voix, son regard, ses mains. Avec une histoire à transmettre, un imaginaire à installer et à développer, des spectateurs souvent complices à embarquer !
Qu'ils soient conteurs des Monts-d'Arrée ou contous du Pays Gallo, chacun exerce son art avec passion. En les suivant nous découvrons que l'art du conte est en pleine explosion. Son public s'élargit, de nouvelles habitudes se créent dans l'art de raconter et d'écouter une histoire...
France 3 Ouest Communication - Sylvie Marc-Mallet - 02 99 01 79 12 - com.ouest@france3.fr
Coproduction : France 3 Ouest / Aligal Production


CD "10 ans de Rendez-vous contes en Pays de Fougères"

Premier document sonore de la collection intitulée "Mémoire Orale en Haute-Bretagne", édité par "La Granjagoul- Maison du Patrimoine Oral en Haute-Bretagne" qui ouvrira ses portes à Parcé en 2008, pour valoriser la langue gallèse et la culture populaire de Haute-Bretagne.

On y entend plusieurs actuels porteurs de traditions en Pays de Fougères:
le Trio FR0GER, Marie-Christine aux chants et ses deux filles Morgane au violon et Marion à l'accordéon diatonique, elles interprêtent une complainte "J'ai fait l'amour à la fille du moulin", et une suite de Ridées
Eugénie DUVAL conte sa célèbre "cuerie de pommé de la reta", et chante la complainte de "La délaissée"
"Les Routiniers" dans une suite d'Avant-deux
Bruno CHEMIN conte "La légende du Saut Roland" et une de ses créations inventives : "La bolée mène au paradis"
M'DUO interprête à l'accordéon et flutes "J'étais lassée d'être jeune fille", une suite de tours
Jean-François FROGER (au chant) et Emmanuel RONDIN (à l'accordéon diatonique) donnent "Bien l'bonsoir ma petite Jeannette"

Pour ma part je dis 2 courts récits traditionnels:
"La Chasse Artu", d'après une version locale recueillie par Amand DAGNET dans le Coglais, de ce que les poitevins et les québècois appellent "la chasse-galerie" ... une judicieuse mise en garde pour des randonnées pédestres nocturnes sans soucis !
"Le père Laitu", à propos des nourrices et des fontaines ...

Prix: 9 €
Renseignements:
La Granjagoul, Maison du Patrimoine Oral en Haute-Bretagne, Mairie de Parcé, 1 rue Bascule, 35210 PARCE
02.99.97.64.63
lagranjagoul@orange.fr
http://www.lagranjagoul.fr/infos-pratiques/tarifs.html



Copyright © 2016 Jean-Pierre MATHIAS | Alban Sorette | Creation Site Internet Chateaubriant